Le lycée Jean Monnet cultive sa fibre artistique. Un rendez-vous très enlevé

Publié le par FCPE lycee J.Monnet

portes ouvertes monnet
En cette période de conseils de classe, lorsque l'on sort vers 20 h-20 h 30, on entend tous les soirs de la musique, s'enthousiasme Jean-François Sanchez, le proviseur adjoint.   Car nombre d'élèves consacrent leur temps libre à peaufiner leur travail. Je crois qu'on a vraiment des élèves motivés. »   Et ce n'est pas Jean-Michel Diot, le proviseur du lycée Jean Monnet, qui va le contredire. Alors qu'il fête cette année ses 20 ans d'existence, l'établissement proposait hier sa traditionnelle journées portes ouvertes,   « en cette période d'orientation des collégiens et des futurs bacheliers » aussi. Car si Jean Monnet, outre ses filières générales (S, L, ES) et technologique (STG), a longtemps cultivé son accent européen, il développe depuis de nombreuses années sa fibre artistique.
 
Une sélection sur les résultats et la motivation

Il est ainsi un des rares lycées à proposer quasiment l'ensemble des sections,   « à l'exception des arts du cirque » : arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique et théâtre, en enseignement d'exploration ou facultatif dès la seconde, en facultatif ou spécialité en première et terminale (lire ci-contre). Cours théoriques et sessions pratiques, sorties culturelles et mise en abîme concrète pour le bac sont au programme des lycéens. Qu'ils se rêvent un destin d'artiste ou pas.   « L'idée pour autant, à ce stade de leur scolarité, n'est pas d'en faire déjà des professionnels, poursuit Jean-Michel Diot,   mais des amateurs éclairés ou spectateurs avertis. » Et les résultats sont là, malgré les horaires supplémentaires (entre 1 h 30 et 5 h) car Jean Monnet, dans ces filières, affiche des taux insolents de réussite. Ouverts prioritairement aux enfants du secteur, le lycée et son internat accueillent également ceux du département, mais, pour les spécialités, la sélection se fait sur les résultats scolaires et la motivation. Le prix à payer pour la vie d'artiste...

 
DIANE PETITMANGIN
JEAN-MICHEL MART

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article